• --> --> --> --> --> --> -->--> --> --> --> -->--> --> --> --> --> -->--> -->

Pejibaye

1. Historique

Le Péjibaye est une plante alimentaire originaire de l’Amérique du Sud, son cœur est utilisé pour la fabrication de conserve et  la consommation de son fruit très prisé dans la cuisine. A Madagascar cette plante n’est pas encore très connue. Jusqu’à maintenant il est cultivé pour l’exploitation de son cœur et les fruits sont réservés pour la multiplication.

2. Classification botanique

Régne
Division
Classe Monocotyledones
Ordre Arecales
Famille Arecacea
Sous classe
Genre Bactris
Espèces Gasipaes
Variétés

 

3. Généralités

 

4. La plante

Le péjibaye se multiplie naturellement par ses graines, un essai sur la multiplication par  les rejets a été fait mais le résultat n’est pas satisfaisant.
Le péjibaye est une plante recouverte d’épines qui rend difficiles la récolte de cœur et des fruits.

Le cœur de palmier est une plante riche en protéines, il contient 17 aminoacides, pas  de graisses, peu de sucre et c’est une excellente source de fibres diététiques; ainsi qu’une source modérée de calcium et il contient une multitude de vitamines et minéraux.

5. Les variétés existantes

 

6. Ecologie de la plante

Le pejibaye apprécie un climat avec des précipitations de 1.750 millimètres par an, avec une saison sèche fortement prononcées. Les jeunes plantes préfèrent un micro climat mi- ombragé tandis que l’adulte se plait au  soleil. La température favorable à la culture de Péjibaye est de 24 à 28°C.

7. Sol (choix du terrain)

En général, la culture du Péjibaye demande des sols alluvionnaires et bien drainés. L’altitude favorable à la culture est entre 150 m et  à 220 m au-dessus du niveau de la mer.

8. Plantation ou culture

– Il faut tout d’abord défricher les parcelles à cultiver, à éviter totalement de brûler les  résidus du défrichement, il pourra être servi de paillage et de piquet lors de la mise en place.

– Pour la production de cœurs, les plants doivent être espacés de 2 m entre les lignes et 2m entre les plants.
Pour la production de graines, l’écartement est de 2 m entre les plants et de 4 m entre les lignes pour permettre une meilleure fructification.
La densité préconisée pour la culture de Péjibaye varie selon le type de sol 2500 à 5000 plants / ha.

– Pour planter du péjibaye, il faut creuser un trou de dimension 50 cm x 50 cm x 50 cm,  ainsi, mettre les 25 premiers cm de terre d’un côté du trou, et les 25 cm suivant de l’autre.

Il est préférable de faire la plantation du Péjibaye pendant la saison des pluies (mois de décembre) pour faciliter la reprise. Pour les autres périodes de plantation, veiller à ce que la plante ne manque pas d’eau (arroser les plants).
Avant de faire le rebouchage, la terre moins riche, de couleur rouge, située en profondeur doit être mélangée avec du fumier (entre 20 kg et 30 kg par trou).
Veillez à butter la terre au niveau du plant pour éviter toute stagnation d’eau.

– Le paillage est nécessaire pour la plantation du péjibaye, le paillage permet de conserver l’humidité autour du plant et d’apporter des éléments fertilisants. Toutefois, veillez à ce que la base du plant ne soit pas entièrement couverte de paille afin d’éviter tout pourrissement du tronc.
Les jeunes plants doivent être protégés des rayons du soleil en procédant à l’installation d’ ombrières (4 piquets surmontés de traverses recouvertes de paille). La hauteur de l’ombrière doit dépasser le sommet du péjibaye d’environ 20 cm. Enlever l’ombrière une fois le péjibaye en contact avec le toit.

Dans le cas de parcelle inondable et/ou en cas de forte pluie, des canaux de drainage doivent être creusés pour éviter la stagnation d’eau au niveau des plants.

9. Floraison

10. Récolte

La  récolte peut être effectuée à partir du 18ème mois où les pieds atteignent à la baseune mesure entre 14 et 20 cm. Lors de la récolte, le pied de péjibaye choisi est coupé à quelque cm de la base et juste en dessous de la couronne de feuilles. L’écorce munie d’épines est par la suite enlevée de façon à obtenir un tronçon cylindrique appelé « tallo » pesant 3 à 5 kg.

Il faut éviter à tout pris toute contamination qui peut être nuire à la consommation tel que poussière, et autre saleté, etc.

Pour les plants âgés de 3 ans ; une inflorescence peut porter jusqu’à 300 graines ovoïdes, de 4 à 6 cm de longueur. Les graines matures sont de couleur jaune rougeâtre. La récolte des graines est surtout nécessaire pour assurer le prochain ravitaillement de la pépinière en jeune plant.

11. Rendement

 

12. Problèmes phytosanitaires

Les charançons de la canne à sucre peuvent causer d’importants dégâts sur les plants de péjibaye. Ces derniers creusent des galeries dans les graines et dans les troncs. Pour éviter tout problème, les plantations de péjibaye doivent être éloignées des champs de cannes à sucre. En cas de faible attaque, la suppression des charançons peut se faire manuellement. En cas de forte attaque, il est recommandé d’utiliser des produits insecticides. La lutte insecticide ne doit pas se faire systématiquement mais suivant les niveaux d’attaque constatés sur la parcelle. La plantation de péjibaye doit être surveillée des maladies et des attaques de ravageurs.