• --> --> --> --> --> --> -->--> --> --> --> -->--> --> --> --> --> -->--> -->

Cardamome

1. Historique

Ayant des exigences assez voisines de celles du poivrier qui pousse très bien sur la cote Est de Madagascar, la cardamome a été introduite à Tamatave par le Centre Technique Horticole de Tamatave en février 2005 sous forme de graines (30 sachets de 100 g).

2. Classification botanique

Régne
Plantae
Division
Magnoliophyta
Classe
Liliopsida
Ordre
Zingiberales
Famille
Zingiberaceae
Genre Elettaria

 

3. Généralités

Originaire de l’Inde et du Sri Lanka, la cardamome ou Elettaria cardamomum, cette plante herbacée, pérenne par son rhizome est cultivée pour ses fruits, utilisés comme épices en cuisine, en pâtisserie ou dans le café (pays arabes).
Elle figure dans la pharmacopée de certains pays et est également l’une des épices la plus coûteuse au monde après le safran et la vanille.

4. La plante

La cardamome est une grande herbe pérenne, pourvue d’un rhizome tubéreux horizontal qui porte huit à vingt tiges feuillées de 2.50 m à 3.50 m de hauteur

– Les feuilles sont linéaires, lancéolées, longues d’environ 50 cm et larges de 4 à 6 cm. Le rhizome donne également des tiges florifères de 90 cm de hauteur qui ont tendance à s’étaler horizontalement et qui produisent de nombreuses fleurs disposées en panicules.

– Le fruit est une capsule ovoïde, triloculaire et trigone, arrondie à sa base et pointue à l’apex, mesurant de 10 à 20 mm de longueur sur 5 à 10 mm de diamètre.
L’intérieur de la capsule est doux au toucher, un peu comme du coton, ce qui protège les graines. Celles-ci se trouvent au nombre de 5 à 7 par loge (une capsule comprend 3 loges).

– Les graines mesurant 3 à 4 mm de long, sont anguleuses et parfois pyramidales, à surface grossièrement assombrie, striée transversalement. Elles portent un sillon sur toute leur longueur et un petit arille mince, incolore et membraneux. Leur couleur est brunâtre à l’extérieur et blanche à l’intérieur. Leur odeur est aromatique et leur saveur piquante est un peu âcre. Il faut 40 000 graines pour en obtenir un kilo.

5. Ecologie de la plante

La cardamome demande une certaine altitude (900 à 1300 m), de l’humidité (pluviométrie supérieure à 3 m par an et bien répartie tout au long de l’année) et de l’ombrage. Ce dernier critère climatique est nécessaire et constitue un facteur important de réussite de la culture. La plante est protégée de l’ardeur des rayons solaires mais aussi de la violence des vents.
En bref, les exigences climatiques de la cardamome sont assez voisines de celles du poivrier.

6. Sol (choix du terrain)

Le sol doit être riche et contenir une forte proportion d’humus.
Des terrains assez lourds et même un peu marécageux sont propices à la culture de la cardamome.
Les sols limoneux tels que ceux sur lesquels est planté le poivrier peuvent également convenir.
En réalité, les meilleurs sols pour la cardamome sont ceux qui sont sous couverts forestiers quelque soit leur richesse en éléments minéraux, l’essentiel étant qu’ils soient couverts d’un paillage végétal épais, d’une bonne couche d’humus et qu’ils soient convenablement humidifiés par une pluviosité bien répartie.

7. Plantation ou culture

La cardamome peut être multipliée soit par voie végétative (éclats de souche) soit par semis.
La reproduction à l’aide de rhizomes présente le gros avantage de pouvoir donner une première récolte dès la troisième année de plantation, tandis qu’il faut attendre 5 ans avec des plants issus de semis.

Préparation du terrain :
La préparation du terrain choisi pour la plantation consiste avant tout à nettoyer le sous-bois et éclaircir raisonnablement le couvert forestier, de façon à maintenir un bon ombrage.
Les trous sont creusés suivant un espacement de 2m x 2m soit 2 500 plants à l’ha.
La dimension des trous est de 40cm x 40 cm x 40 cm.

Plantation :
Une fois plantés, la base des plants de cardamome est recouverte d’une mince couche de terre et de paille provenant de la parcelle. Ces opérations sont effectuées dans le but de garder la fraîcheur aux pieds des plants.

Entretiens :
Les soins culturaux après la plantation consistent en un désherbage et un paillage autour des plants. Les herbes résultant de la première opération servant à effectuer le paillage. Le désherbage se fait une fois par semaine et le renouvellement de paillage tous les quinze jours.

8. Floraison

Les fleurs de cardamome apparaissent deux mois après l’initiation paniculaire et les capsules se forment par la suite. Ces capsules se développent et finissent par mûrir au bout de quatre mois environ avec une longueur moyenne de 8.34 mm et un diamètre moyen de 8.30 mm soit donc une croissance moyenne de 2 mm par mois. Le poids moyen d’une capsule est de 0.4 g.

9. Récolte

On coupe les fruits un à un, juste avant maturité complète (tout à fait mûres, les capsules s’ouvriraient, éjectant leurs graines) en prenant soin de ne pas endommager les autres fruits et les fleurs, ce qui compromettrait les futures récoltes. Cette cueillette, accomplie généralement par des femmes, demande donc beaucoup de doigté et d’attention. Avant d’être mis à sécher, les fruits sont blanchis par amidonnage. On les dispose ensuite au soleil ou, s’il n’est pas assez fort, on les étale dans des séchoirs spéciaux, chauffés à feu doux.

10. Rendement

Les rendements varient considérablement selon la région, la variété, les soins apportés à la culture, son état sanitaire etc… Le rendement de capsules sèches de cardamome à l’ha peut atteindre 200 kg à 1 200 kg.

11. Problèmes phytosanitaires

Jusqu’à maintenant, aucun problème phytosanitaire n’a été détecté.

12. Transformations

La cardamome se rencontre sous deux présentations : soit en poudre, soit en capsule entière. Il est de loin préférable d’acheter la cardamome en capsule car son arôme étant très volatil, elle supporte mal d’être stockée. Les capsules peuvent être de plusieurs couleurs selon la technique de séchage : vertes (au four ou par un feu), beige à marron clair (au soleil) et blanche (traitement de blanchissage).

Au CTCP, le séchage est effectué par déshumidification à basse température.