• --> --> --> --> --> --> -->--> --> --> --> -->--> --> --> --> --> -->--> -->

Baie rose

1. Historique

Schinus terebenthifolius  est une plante originaire d’Amérique du Sud, il a été introduit dans diverses contrées tropicales où il s’est souvent montré très envahissant. On rencontre également cette plante dans les fourrés de la partie littorale de l’île de la réunion d’où il tient son nom de  « poivre rose de Bourbon ». À la Réunion, l’arbre n’est pas cultivé et les cueilleurs se contentent d’aller récolter les baies dans les friches.

2.Classification botanique

Règne

Végétal

Sous-règne

Tracheobionta

Division

Magnoliophyta

Classe

Magnoliopsida

Sous-classe

Rosidae

Ordre

Sapindales

Famille

Anacardiaceae

Genre

Schinus

Espèce

Schinus terebenthifolius Raddi

Appellation de la Baie rose

Baie rose de Bourbon, baies roses, Café de Chine, Encens, Faux poivre, Poivre Brésilien, Poivre d’Amérique, Poivre de Bourbon, Poivre de la Réunion, Poivre marron, Poivre rosé, Poivre rose, Poivre rouge, Poivrier d’Amérique.

 

3. Généralités

Schinus terebenthifolius pousse à l’état spontané.
Le faux poivrier (Schinus terebinthifolius) est une espèce d’arbre dont les baies constituent l’épice connue sous les noms de « poivre rose » ou « baies roses ». Ce grand arbre à port retombant peut mesurer jusqu’à 15 mètres. Il fait partie de la famille des anacardiacées (famille de la mangue et du sumac).
Son aspect est celui du poivrier avec ses longues grappes de fruits. Ils sont cueillis à maturité puis séchés. Les baies roses sont parfumées, légèrement sucrées et peu piquantes.
Les baies roses étaient autrefois appelées « Poivre rose » jusqu’au moment où la Répression des Fraudes démontra que son origine était différente du Poivre.»
En anglais, ces fruits sont appelés par « pink pippercorn ».
Cet arbuste est figuré dans l’herbarium du PBZT (parc botanique et Zoologique de Tsimbazaza) Antananarivo depuis 1964 mais jusqu’à maintenant le nom vernaculaire de cette plante est mal connu.

4. La plante

L’arbre secrète une résine odorante et il est également appelé « encens ».
– Ses feuilles persistantes de saveur épicée, imparipennée,  froissées peuvent avoir jusqu’à 9 folioles et mesurent de 15-20 cm de long. Elles dégagent une odeur poivrée, ou une odeur de térébinthe.

– Les fleurs, petites et couleur blanche crème sont disposées en grappes pendantes
(Inflorescences paniculées). Elles sont mellifères et permettent la production d’un miel discrètement parfumé.

– Les fruits donnent des baies globuleuses d’un rouge écarlate, à pulpe légèrement sucrée, tandis que les graines ont une taille d’une lentille.
En botanique, la baie est un type de fruit charnu, en général indéhiscent, contenant une ou plusieurs graines et les pépins. Le péricarpe de la baie est composé de l’extérieur vers l’intérieur par un épicarpe très fin, un mésocarpe charnu (appelé sarcocarpe) et d’un endocarpe charnu, ce qui la différencie de la drupe chez laquelle l’endocarpe est sclérifié.
Les graines possèdent un goût prononcé, mélange de poivre, d’anis et de saveurs sucrées. Les baies roses, drupes aromatisées rouge corail en été, de 8 mm de diamètre, possèdent une odeur poivrée.

Exemples de baies à plusieurs graines : raisin, tomate, orange, myrtille, airelle (baies provenant d’ovaires à plusieurs ovules) ;
Exemples de baies à une seule graine (monocarpique) : poivre, noix de coco, arum, datte, avocat (la datte et l’avocat sont bien des baies car leur péricarpe est entièrement charnu, le « noyau » est en fait un pépin, très dur dans ces cas) …

5. Les variétés existantes

La variété vulgarisée par CTHT est le Schinus terebinthifolius

6. Ecologie de la plante

Les conditions optimales pour la plantation :

Température :
Elle aime les régions chaudes mais pas arides. La température moyenne annuelle dans la région où elle a sa croissance optimale se situe entre 13 à 25°c.

Pluviométrie
La Baie rose préfère  une pluviométrie annuelle de 2500 mm mais elle peut s’adapter aussi à un climat sec.( précipitation  inférieur à 900 mm)

7. Sol (choix du terrain)

Elle préfère les terres légères bien drainées. Elle peut s’adapter à différents types de sol :
– Sol ferralitique de hauts plateaux
– Sol sablo limoneux de la côte est
– Sol alluvionnaire.
Le PH optimal de croissance est de 5 à  5,3.

Il est possible de cultiver la baie rose sur les sols en pente. Toutefois, l’installation d’impluvium est primordiale pour conserver les éléments fertilisants du sol.

Construction d’un impluvium :
Creuser perpendiculairement à la pente de manière à obtenir une surface plane d’1 m²,
Creuser les canaux de drainage sur le pourtour de la zone de plantation, installer une barrière végétale (branches d’arbres) sur le bord côté pente pour retenir les éléments fertilisants.

Le défrichement
Défricher le terrain. Les gros arbres doivent être enlevés pour ne pas gêner la croissance des plants. Un défrichement complet du terrain permettra d’obtenir une croissance plus homogène
des plants sur la parcelle.
Les résidus du défrichement doivent être mis de côté pour servir à la mise en place de la parcelle (paille pour le paillage et piquets pour le piquetage).
Le travail de défrichement consiste à couper au ras du sol des végétaux existants sur le terrain.

8. Plantation ou culture

La Baie rose est multipliée par bouture et aussi  par le semis des  graines. Concernant la multiplication par bouturage, le prélèvement des boutures s’effectue après la récolte de la baie rose afin d’identifier celles qui ont des gros fruits et d’éviter  le prélèvement des boutures issus des pieds mâles.
La multiplication par bouturage est la plus utilisée.

Le piquetage
Les piquets représentent les emplacements de la future plantation. La plantation doit être alignée dans la longueur et  dans la largeur de la parcelle.
Pour cela :

  • Tirer une corde pour aligner les piquets de plantation,
  • Disposer les piquets tous les 5 m sur l’alignement de la corde,
  • Recommencer l’opération sur l’ensemble de la parcelle.
  • Les piquets installés indiquent le centre du trou à creuser de dimension 50 cm x50 cm x 50 cm

La trouaison
Facilite le développement des racines et améliore l’infiltration d’eau et la circulation d’air .
Lors de la trouaison, les 25 premiers cm de terre sont mis d’un côté du trou. Les 25 cm de terre restant sont disposés de l’autre coté. Les 25 premiers cm de terre sont immédiatement remis dans le trou, les 25 cm de terre les plus profonds sont mélangés avec du fumier.
Une fois ces étapes réalisées, le rebouchage doit être fait immédiatement pour éviter le  compactage du sol, qui est un facteur gênant pour le développement des racines.

Le rebouchage
le rebouchage doit être fait immédiatement pour éviter le compactage du sol, qui est un facteur gênant pour le développement des racines. Le rebouchage doit se faire en butte pour éviter la stagnation de l’eau dans le trou.

Plantation
Enlever le fond du pot plastique à l’aide d’un couteau, inciser longitudinalement et veiller à ne pas abîmer les racines en enlevant le pot, creuser un trou de la taille du pot, disposer le plant dans le trou,
Recouvrir la base du plant d’une couche de terre sans trop tasser.

Ombrière
Après la plantation, l’installation d’ombrières est nécessaire pour faciliter l’acclimatation des jeunes plants :
Les ombrières sont enlevées une fois que le plant entre en contact avec celle-ci.

Les ombrières ne doivent pas être trop épaisses. Les jeunes plants s’habitueront ainsi peu à peu à la lumière du jour et surtout profiteront du rayonnement solaire pour la photosynthèse.

9. Floraison

 La floraison de baie rose s’étale de Février à avril

10. Récolte

Même à un an de plantation, la baie rose commence à se fructifier ; vers la troisième et quatrième année la baie commence à être appréciable.

Dans la côte Est de Madagascar la phase de récolte est encore dans la période ou la précipitation est abondante qui détruit l’enveloppe des graines et diminue la qualité de Baie rose.

La récolte se fait en deux  périodes : la première de Décembre à janvier et  la deuxième d’ avril à juin. Le rendement est meilleur pendant la  deuxième récolte.

11. Rendement

Le rendement par pieds varie de 500 g à 2kg (entre 200 et 800kg/ha densité 400pieds à l’hectare). Le pic de rendement est atteint après cinq ans de plantation si la parcelle est bien entretenue (taillage, désherbage, apport de fertilisation au moins 1 fois par an).