• --> --> --> --> --> --> -->--> --> --> --> -->--> --> --> --> --> -->--> -->

Agrumes

1. Historique

Les agrumes sont originaires du Sud-Est asiatique (Nord-Est de l’Inde au Nord de la Birmanie). À partir de cette zone, la dispersion se serait effectuée vers l’Est de l’Inde, l’archipel Malais et la Chine du Sud.

2. Classification botanique

Régne
Division
Classe
Ordre
Famille
Sous classe
Genre
Espèces
Variétés

3. Généralités

Les agrumes regroupent un grand nombre d’espèces (orange, citron, lime, pomelo, …) cultivées pour la production de fruits frais, de jus et d’huiles esentielles.

4. La plante

– Le fruit:

La peau du fruit est une écorce (péricarpe) composée de deux couches concentriques. La couche superficielle, rugueuse et résistante, de couleur vive souvent jaune orangé sous l’action des flavonoïdes, est nommée épicarpe ou flavedo ou encore zeste en cuisine. La couche interne, blanche et spongieuse, est le mésocarpe ou albédo.
La pulpe est composée en quartiers juteux contenant les pépins . Elle est riche en vitamine C.
Ce sont des fruits non-climactériques qui doivent être récoltés à maturité. Ils sont résistants au transport et à la conservation.
Si les fruits sont assez aisés à différencier sur le plan culinaire, la distinction des espèces botaniques est en revanche complexe, car les différentes espèces s’hybrident très facilement et sont difficiles à fixer.

5. Les variétés existantes

Certains auteurs ne retiennent que quatre espèces sauvages dont dériveraient les espèces et variétés cultivées actuelles.

  • Citrus medica (à l’origine des citrons)
  • Citrus grandis (à l’origine des pamplemousses)
  • Citrus reticulata (à l’origine des mandarines)
  • Citrus aurantifolia (à l’origine des limes)

Quelques hybrides:

  • Citrumelo (Poncirus et Citrus x paradisi)
  • Calamondin (Mandarine et kumquat)
  • Tangelo (Mandarine et Citrus x paradisi)
  • Tangor (Mandarine et Orange)
  • Citrandarin (Mandarine et Poncirus)
  • Citrange (Poncirus et Orange)
  • Clémentine (Mandarine et Orange)

6. Ecologie de la plante

Température: entre 12 et 36°C

Précipitations: 120 à 150 mm/ mois pendant 10 mois

Vent: Sensible au vent, il convient de mettre en place des brises vent avant la plantation.

7. Le sol (choix du terrain)

Sol drainé de type alluvionnaire dont le PH est compris entre 5 et 8,5

8. Plantation ou culture

La plantation doit se faire avant la saison chaude.

Défrichement:

Enlever toute végétation ainsi que le maximum de racines dans le sol.

Piquetage:

Piquetage Oranger et Mandarinier: Ecartement conseillé: 6 m x 5 m, altitude < 400 m

Piquetage Limetier, Citronnier et Pomelo: Ecartement conseillé: 6 m x 8 m, altitude > 400 m

Trouaison:

80 cm x 80 cm x 80 cm

En rebouchant le trou, mélanger la terre avec 20 kg de fumier bien décomposé.

Le plant devra être placé au sommet de la bute formée au dessus du trou afin d’éviter la stagnation d’eau au pied du collet.

Créer un petit canal circulaire autour de la plante, pour que l’eau ne soit pas en contact prolongé avec le collet.

Immédiatement après la plantation, tuteurer si nécessaire et arroser abondament chaque plant.

Protéger les jeunes plants avec une ombrière et couvrir de paille le pied des plants en dégageant le collet.

9. La floraison

10. La récolte

11. Rendement

12. Problèmes phytosanitaires

Maladies:

Phytophtora et gommose: Traiter à l’Aliette (250g/100 l)

Chancre citrique: Apparition de taches brunes et rugueuses sur les feuilles et les fruits. Couper les rameaux atteints et les brûler.

Pourriture à pénicillium: Traiter au Benlate (60g/100 l)

Mineuse: Traiter au Fénitrothion (1l/ha)

13. Transformations

Ils sont comestibles et souvent utilisés dans la fabrication des parfums, où ils forment la famille des hespéridés, utilisés notamment dans les eaux de Cologne.
Les agrumes sont riches en flavonoïdes d’où sont extraits les FFPM (fractions flavonoïques purifiées micronisées) qui retarde les complications de l’insuffisance veineuse en augmentant le tonus veineux (résistance des vaisseaux sanguins) et le drainage lymphatique. Elles réduisent les phénomènes inflammatoires, préservent la micro-circulation et favorise la cicatrisation des ulcères de jambes.