Le Centre Technique Horticole de Tamatave présente la démarche “qualité” auprès des exportateurs malgaches

Toamasina le 14 mai 2019 – Le Centre Technique Horticole de Tamatave (CTHT) a réuni aujourd’hui à Tamatave, une vingtaine d’exportateurs locaux en vanille, litchi et girofle pour parler du contrôle qualité des produits avant leur exportation. Cette réunion de sensibilisation qui entre dans le cadre du projet PROCOM financé par l’Union européenne, a pour objectif de faire prendre conscience de l’importance de la mise en conformité de leurs produits vis-à-vis des pays importateurs.

La règlementation au sein des pays de l’Union européenne et des Etats-Unis exigent aujourd’hui une analyse de contrôle qualité réalisée par un laboratoire indépendant” explique Christophe Andréas, Directeur exécutif du CTHT.  “Le risque est d’avoir à l’arrivée, des contrôles de plus en plus stricts des produits malgaches qui peuvent même faire bannir certains de nos produits” conclu-t-il.

Madagascar est le premier exportateur mondial de girofle et le deuxième producteur après l’Indonésie, avec près de 15 000 tonnes de girofle exportés chaque année. L’exploitation du girofle est la source de revenus de près de 31 000 producteurs et ménages malgaches.  40% de la production nationale vient de la région d’Analanjirofo. Madagascar est aussi le premier pays producteur de litchi de l’hémisphère sud, avec une production annuelle nationale d’environ 100 000 tonnes dont 20 000 tonnes exportés. Et enfin, le pays est le principal producteur/exportateur de vanille dans le monde avec près de 1500 tonnes de vanilles préparées exportées.

“Les normes des pays importateurs sont de plus en plus exigeants en effet ” déclare Georges Geeraerts, directeur général de la société SOPRAL – exportateur de vanille et poivre vert – “ Et ces exigences vont se généraliser vers les autres pays, à mon avis” continue-t-il.

Le laboratoire du CTHT est  actuellement le seul qui bénéficie d’un agrément du Ministère de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat pour les analyses physico-chimique des produits d’origine végétale malgaches. Le CTHT est un laboratoire indépendant qui effectue près de 10 000 analyses par an demandées par 120 exportateurs locaux et 11 importateurs.

Créé en 2001, le CTHT intervient dans toute la chaîne de valeur des filières horticoles, de la plantation à l’assiette. Depuis sa création, le CTHT est sous tutelle du Ministère de l’Agriculture et a bénéficié du soutien financier de l’Union Européenne (UE) dans la réalisation de divers programmes. Ce programme d’amélioration de la qualité entre dans le cadre du projet PROCOM pour l’obtention d’une accréditation  ISO 17025.

Au cours de cette rencontre, le CTHT a également remis les prix des trois meilleurs exportateurs qualité 2018 – 2019 qui ont le plus utilisé les services de laboratoire du centre. Il s’agit des entreprises qui exportent le girofle, à savoir la société Jacaranda, la société Malgapro et les Etablissements Marcel Alban.

« Nous sommes véritablement honorés de recevoir ce premier prix auquel nous ne nous attendions pas » déclare Edouard Habert, directeur d’exploitation de l’entreprise Jacaranda. « On a fait confiance au CTHT parce que ses méthodes d’analyse sont  conformes aux standards internationaux. Le gros point positif pour nous est le fait qu’il s’agit d’analyse indépendante pour chaque contrat exporté » conclue-t-il

Après cette réunion, le CTHT, avec les différents groupements des exportateurs malgaches, vont œuvrer pour l’adoption d’une législation qui concernera le contrôle qualité systématique de tous les produits horticoles malgache.